Quatre cents mille touristes se hissent chaque année à 1 500 mètres d'altitude pour visiter le volcan du puy de Dôme. Une affluence qui a conduit le conseil général à revoir la desserte du site pour sauvegarder son équilibre environnemental, mais aussi pour limiter les risques d'accident.

Car depuis 1925 (date du démantèlement du tramway qui reliait Clermont-Ferrand au volcan), son accès s'effectue par une route de montagne dont la pente varie de 12 à 15%. D'où l'idée de revenir aux sources, et de construire une voie de chemin de fer, baptisée le Panoramique des Dômes.
Un projet chiffré à 82,5 millions d'euros dont la réalisation et l'exploitation ont été confiés à TC Dôme. Cette société dédiée est composée de SNC-Lavalin et de CDC infrastructures (filiale de la Caisse des Dépôts), respectivement actionnaires à hauteur de 51% et 49%.


Test grandeur nature

"L'avantage d'un train à crémaillère est qu'il s'affranchit des contraintes géographiques et météorologiques. Quelle que soit la saison nous serons au sommet en 15 minutes", explique Jean-Yves Gouttebel, président du conseil général du Puy-de-Dôme.
C'est Stadler, spécialiste de ce type de matériel qui a décroché le marché. Le constructeur suisse fournira quatre rames composées de deux voitures. Soit une capacité de transport de 1 200 personnes par heure et par sens.

Les deux premières rames ont déjà été livrées et sont en cours de test. La troisième doit arriver en novembre, la quatrième est attendue pour fin 2011. Les essais doivent se poursuivre à l'automne et en hiver pour éprouver le bon fonctionnement des installations, particulièrement pendant la période hivernale.

Mise en service prévue en mai 2012, avec deux mois d'avance sur le calendrier initial. A ce moment-là, l'accès au sommet sera interdit aux 41 000 voitures, 3 500 motos et 4 700 autocars recensés chaque année.
Tous ces véhicules devront stationner sur un parking construit à proximité de la gare de départ. La gare d'arrivée sera souterraine pour permettre de reverdir un peu le sommet hautement touristique.

Christine Cabiron

Le site du Panoramique des Dômes :