A l'heure où les Etats européens peinent à résoudre leurs problèmes de dette et où les collectivités locales ne savent pas très bien si elles pourront financer tous leurs projets d'infrastructures, la RATP vient de faire une proposition originale à la Société du Grand Paris, maître d'œuvre du futur métro automatique, Grand Paris Express.

Associée pour la circonstance à Bouygues et à Siemens, la Régie a adressé une lettre d'intention dans laquelle elle suggère de réaliser en partenariat public privé (PPP) la liaison de métro automatique Massy-Saclay, prévue dans le schéma d'ensemble du Grand Paris (lire).

 
Plusieurs étapes

"Dans une première étape, nous pourrions réaliser la liaison Massy-Plateau de Saclay, puis, quand la ligne 14 du métro parisien sera étendue jusqu'à l'aéroport d'Orly, nous pourrions réaliser Massy-aéroport d'Orly, puis plateau de Saclay-Versailles", a indiqué Pierre Mongin, en marge d'une conférence de presse consacrée à Systra, le 26 octobre 2011.

Cette desserte du plateau de Saclay avait été au centre d'un long bras de fer entre la région Ile-de-France et le gouvernement. Finalement, il avait été décidé de la réaliser en métro automatique léger type VAL, alors que les autres lignes du Grand Paris seront exploitées avec des métros à grand gabarit.

"Si la Société du Grand Paris retient cette idée elle pourrait lancer un appel d'offres auquel bien sur nous répondrons", a précisé le patron de la RATP.

 
Robert Viennet