"Après avoir observé depuis plusieurs mois le comportement de la filiale RATP Dev en Régions, les élus d'AGIR ont considéré que le partenariat avec la RATP était devenu incompatible avec les valeurs défendues par AGIR", lit-on dans un communiqué laconique d'Agir, le 15 novembre 2011.

L'accord en question avait été signé en novembre 1999, entre Jean-Marie Bockel, alors président d'Agir et Jean Paul Bailly, président de la RATP. Son objectif était de renforcer la capacité d'expertise d'Agir auprès de ses adhérents, en s'appuyant sur celle de la RATP qui, à l'époque, n'avait pas encore de velléités de se développer au-delà de ses frontières franciliennes.
L'accord avait été conclu un mois après l'annonce du rachat de Via-GTI (devenue Keolis) par la SNCF.

L'actuelle décision de mettre fin à ce partenariat intervient alors qu'un des adhérents d'Agir, la Régie des transports des Ardennes (RDTA) vient de perdre la gestion du réseau de Charleville-Mézieres au profit de RATP Dev (lire).

Robert Viennet