Toujours dans le cadre du préavis de grève de longue durée qui court jusqu'à fin décembre 2011, plusieurs organisations syndicales de T2C, la société d'économie mixte (Sem) des transports en commun clermontois (680 salariés), appelent à la grève le 25 novembre 2011.

Cette fois, ce n'est pas contre le projet d'ouvrir le capital de la Sem que les syndicats protestent (ce projet est en stand by et la RATP a jeté l'éponge - lire), mais parce qu'ils s'inquiètent pour l'avenir du contrat de gestion du réseau de transport public, prolongé jusqu'en 2012 par le préfet.

Empêtrés dans les incidents techniques et de maintenance du tramway sur pneus qui roule à Clermont depuis 2006, les syndicats  redoutent "les conséquences d'une éventuelle révocation du directeur de T2C, Tarik Chbicheb, qui doit être examinée le 25 novembre en conseil d'administration", a indiqué à l'AFP Jean-Marie Hillaire, délégué syndical CGT.
"S'il est révoqué, comme le veut l'autorité organisatrice des transports clermontois (SMTC), cela remet en jeu le contrat de l'entreprise, la RATP peut revenir en grande pompe dans le capital", a-t-il ajouté.  A condition que la RATP, échaudée, en ait toujours envie.

N.A