En 2011, 16 réseaux urbains étaient remis en appel d'offres. Sur ce total, six agglomérations ont choisi de changer d'opérateur confirmant ainsi une tendance amorcée depuis plusieurs années et que l'UTP étudie chaque année depuis 2005.
En 2011 s'y ajoute un changement de mode de gestion d'une délégation de service public vers une Société publique locale (SPL).

Entre 2005 et 2011, 30% des agglomérations ont ainsi changé d'opérateur, soit 35 réseaux sur 115 appels d'offres et ce "quelle que soit leur taille", précise l'UTP. Sur cette même période, quatre réseaux exploités en Délégation de service public (DSP) sont passés en gestion directe, tandis qu'une régie de transport a fait le chemin inverse. En 2012, une quinzaine de réseaux doivent être remis en concurrence.

Robert Viennet
 
(1) Cette étude porte sur 151 réseaux adhérents à l'UTP hors ile de France dont 136 réseaux gérés en DSP.