2011 marque la première année complète après la profonde restructuration du réseau de bus bordelais en février 2010 (lire). Le rééquilibrage entre la fréquentation des tramways saturés et celle des bus, objectif que poursuivait la Communauté urbaine (CUB), en confiant mi-2009 l'exploitation de son réseau à Keolis, a bien eu lieu.
Désormais, le bus pèse plus de 40% de la fréquentation du réseau contre 37% en 2008. Et les chiffres de 2011 tant en trafic (+6%) qu'en recettes (+10,6%), après la croissance de 2010, confirment cette tendance.

Mais une fréquentation, même en hausse forte, ne dit pas tout sur le ressenti des clients. C'est pour en savoir un peu plus sur leurs besoins et leurs attentes que la communauté urbaine et TBC ont mené fin 2011 trois enquêtes. La première mesurait la satisfaction du réseau de transort, la deuxième, la tarification et le niveau de la fraude, la troisième jugeait VCub, le système de vélos en libre service.

 
Une bonne image

91% des voyageurs se déclarent satisfaits, soit une hausse de trois points par rapport à 2010. Ils une note au réseau TBC une moyenne de 15,6 sur 20. Parmi les points forts, la conception des itinéraires qui obtiennent 15,1, la régularité et la ponctualité du tram (15,5), et l'amabilité des conducteurs du transport à la demande Mobibus (17,3).
Parmi les points faibles, la fréquence en soirée et les dimanches (12,8), les solutions proposées en cas de panne de tramway (11,8), et la conduite des chauffeurs de bus (13,9).

 
La fraude en baisse

L'enquête sur la tarification et la fraude montre une bonne adhésion à la nouvelle grille tarifaire (15,6 sur 20) en même temps qu'une forte augmentation de la vente de tickets unitaires (+16%). Un effet de la crise qui pousse les plus démunis à acheter au coup par coup des tickets à l'unité, ou bien une conséquence de la lutte contre la fraude ? Cette dernière a en effet baissé de 3,4 points, passant de 14,6% en 2010 à 11,2% en 2011.

Le dimanche, ce taux a même reculé de 10 points passant de 25,9% à 15,7%. Curieusement, c'est sur la perception de la lutte contre la fraude que les Bordelais sont les plus critiques. Ils lui accordent la note de 9,9 sur 20. Autre curiosité, le taux de fraude est plus bas dans le tramway que dans le bus (11% contre 11,7%). Enfin, le taux de validation a augmenté de 17%. Une conséquence des actions de pédagogie menées par le réseau et de l'amende de cinq euros instituée pour non-validation.

 
Pass Pitchoun, Fiesta

Pour répondre aux besoins ainsi exprimés de sa clientèle, TBC et la CUB vont mettre en œuvre à court et moyen terme une série de mesures pour tenter d'améliorer les choses. Dans le domaine tarifaire, outre le maintien du prix du ticket à 1,40 euro, de nouveaux titres vont être créés comme le Pass Pitchoun, abonnement annuel pour les moins de 10 ans, le Pass Fiesta, titre un jour pour des événements ponctuels, et de nouveaux abonnements pour les familles et les touristes. La lutte contre la fraude sera accentuée avec un taux de contrôle supérieur à 2,5%, quel que soit le moment et le lieu.

Concernant l'offre, de nouvelles lignes structurantes seront labellisées Liane + (1), et des moyens seront redéployés tant en bus qu'en tramway, pour répondre aux besoins dans certains lieux de la ville comme la gare Saint-Jean. Autre voie de progrès, l'amélioration de l'information dynamique des voyageurs.

Robert Viennet

(1) Les Lianes sont des lignes de bus à haut niveau de service labelisées par Keolis dans certains de ses réaux comme Lille par exemple