"A nous de vous faire aimer le car", pourrait être le slogan d'IDCAR, le réseau de lignes régulières internationales que la SNCF prépare dans le plus grand des secrets depuis plusieurs mois sous le nom de code "Speed" (lire). Mobilicités révèle à ses lecteurs les grandes lignes de ce projet, qui a mobilisé la fine fleur des équipes marketing de la SNCF.

La difficulté pour la société nationale était de positionner ce nouveau réseau routier dans son offre globale de transport, sans concurrencer ses lignes TGV ou Intercités. Deuxième défi, se différencier de la concurrence déjà existante d'Eurolines, ou à venir comme celle du Britannique Stagecoach qui doit lancer le 12 avril 2012, une ligne d'autocar reliant Londres à Paris, Bruxelles et Amsterdam (lire).

 
La carte du confort

La SNCF va bien sûr proposer les prix les plus bas possibles, mais elle ne souhaite pas se positionner comme une compagnie low cost. "Plutôt une alternative et un complément à l'offre ferroviaire", nous a confié un cadre de la SNCF qui souhaite garder l'anonymat. Pour faire la différence, le transporteur plus connu pour ses trains que pour ses autocars a particulièrement soigné le confort et la qualité à bord.
Les 46 véhicules, achetés récemment à Irsbus et Setra, sont des autocars de tourisme et de grand tourisme, climatisés, équipés de toilettes, mais aussi d'un coin bar et de sièges dotés d'écrans vidéo. La wifi est en accès libre.

Suivant les destinations, la longueur du trajet ou l'heure de départ (voyage de nuit), l'aménagement intérieur pourra varier pour s'adapter à la demande. Comme pour les trains, ces autocars proposeront une première et une seconde classe.
En première, les passagers disposeront de plus de place et pourront basculer leur siège plus généreusement. "L'idée est de toucher à la fois une clientèle jeune pour qui le critère prix est important et une "middle class" qui ne bénéficie pas de réductions ou qui achète ses billets au dernier moment, et qui pourra trouver des places confortables à des tarifs bon marché. Et puis il y a des amoureux du voyage en car", confie notre interlocuteur. 

 
Gare souterraine

Mais ce qui paraît le plus incroyable dans toute cette organisation, c'est la nouvelle gare routière qui sera inaugurée quelques jours avant le lancement d'IDCAR, sans doute le 5 mai 2012, sous la gare Saint-Lazare. Le secret avait été bien gardé et même les journalistes présents le 21 mars pour l'inauguration de la gare rénovée ne se doutaient pas que, sous leurs pieds, des ouvriers travaillaient encore à l'aménagement des quais d'embarquement et des salles d'attente de la future gare routière nouvelle génération.

A terme, la construction d'autres gares routières de ce type est programmée dans certaines villes "étapes" comme Lyon ou Lille et la SNCF est en pourparlers avec Bruxelles, Amsterdam et Londres.

Le premier autocar de ce nouveau réseau partira donc le 14 mai à 16h de Saint Lazare vers Londres, avec à son bord, le premier passager déjà enregistré : Guillaume Pepy, le président de la SNCF en personne.

Robert Viennet