Au prix d'un ticket de métro soit 1,50 euro (trajet gratuit pour les moins de 7 ans), le nouveau quartier de La Confluence, au sud de la presqu'île de Lyon, est relié depuis le 5 avril 2012 au centre-ville par une navette fluviale, le "Vaporetto", navigant sur la Saône et qui vise à fluidifier le trafic tout en jouant la carte de la séduction.

Banquettes en teck verni, ambiance sophistiquée, ce bateau à moteur hybride et propulsion électrique est la propriété d'Unibail-Rodamco, leader européen de l'immobilier commercial, gérant du nouveau pôle de commerces et de loisirs de La Confluence qui a ouvert ses portes le même jour.

"C'est un service en plus, en termes de communication", qui complète les services du label "quatre étoiles" offerts par le pôle commercial de La Confluence, note le capitaine du bateau, Christian Desbois, concédant que la
navette ne vise pas la rentabilité. Selon lui, "cette navette, qui assure la liaison toute l'année, sauf en période de crue, peut devenir un vrai moyen de transports, car le pôle de loisirs va se transformer en entonnoir".

(avec AFP)