"Dans le cadre de la réorganisation du groupe Siemens, c'est la France qui assurera désormais le la responsabilité du business des métros VAL et Neoval", indique un communiqué du constructeur allemand, du 19 avril 2012. 

Une mise au point pour mettre fin aux inquiétudes des salariés et syndicats de Siemens France sur un possible transfert du savoir-faire technologique en matière de métro automatique du site de Châtillon dans les Hauts-de-Seine, vers celui de Braunschweig, en Allemagne.

Pour rappel, Siemens France avait repris en 2001 l'activité de Matra, spécialiste des métros automatiques Val qui équipent Lille, Toulouse, Rennes, Orlyval et CDGVAL, mais aussi Chicago, Taipeh et Turin (environ 130 km de lignes au total). Prochaines inaugurations prévues : la ligne d'Uijeongbu en Corée du Sud et l'extension de la ligne LISA à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaule.

Dans le cadre de la réorganisation de la nouvelle organisation mondiale de l'unité d'affaires MCL (Metro, Coaches & Light Rail) rattachée à la Division Rail Systems de Siemens, l'entité française se voit donc confier la responsabilité mondiale des métros automatiques.

N.A