A Nancy, les tramways sur pneu rouleront sur la ligne 1 pour au moins dix ans encore. Face aux problèmes techniques chroniques du TVR (transport sur voie réservée) qui alterne un roulement sur pneus et sur un rail central, les élus du Grand Nancy ont préféré une remise à neuf à son remplacement. Jusqu’à 2020 ou 2022 du moins.
La décision a été adoptée à la majorité le 27 avril 2012, suivant les recommandations d’un rapport publié en 2010 par le conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD).

Le rapport avait été diligenté par le ministère des Transports quand le Grand Nancy l’avait appelé à l’aide en 2008. Car le système de tramways sur pneu TVR souffre de déraillements fréquents, entraînant des retards, des accidents, et de l’usure particulièrement rapide de certaines pièces. Résultat : des usagers mécontents et des frais de maintenance au-delà des prévisions.
Construits par Bombardier Transport, les TVR étaient présentés comme una alternative au tramway, moins coûteuse. La ville de Nancy s’en est équipé en 2000, suivi par Caen en 2002. Mais face aux vicissitudes, Caen a décidé fin 2011, de les remplacer par des tramways ferrés sur rail (lire notre précédent article).

14 millions pour la révision complète

Dans le cas de Nancy, les élus de la communauté urbaine estiment que le remplacement par un autre système prendrait quatre ans, contre 30 mois pour une révision complète des TVR, et entraînerait un surcoût de 12 millions d’euros.

Toutes les pièces usées des 25 rames TVR de la ligne 1 seront donc remplacées par des neuves, et les pièces défaillantes par de plus récentes à la technologie améliorée. L’intérieur des trams sera également refait. Coût total de cette remise à neuf : 14 millions d’euros, dont 3,75 subventionnés par l’Etat.

Mais le but reste de prolonger la vie des TVR jusqu’à l’horizon 2020-2022. A terme, le Grand Nancy envisage de remplacer le TVR par les tramways sur pneu Translohr, des tramways sur fer ou par bien par des bus à haut niveau de services (BHNS).

Alban Elkaïm