Si certains regrettaient encore l’arrêt du TVR de Caen en 2018 et son remplacement par un tramway sur fer (lire notre article à ce sujet), ils seront sans doute un peu moins nombreux après ce nouvel incident. Selon un communiqué de Viacités, l’autorité organisatrice des transports de l’agglomération caenaise, l’incident, qui s’est produit à proximité de l’arrêt Bernières, serait dû après analyse à la rupture des vis de fixation du moteur implanté à l’arrière du véhicule.

Le communiqué précise que "le contrôle du serrage des vis de fixation, effectué tout les 30 000 km, avait été réalisé le 3 mai 2012" et qu’aucune anomalie n’avait été constatée.


A Caen, les moteurs se ramassent à la pelle

Pour éviter que ne se reproduise un incident du même type Eric Vève, président de Viacités a demandé à titre préventif que toutes les rames du réseau Twisto soient contrôlées. "Une analyse métallurgique des vis sectionnées sera réalisée et des mesures à court terme seront décidées et mis en place par la cellule incident", explique Viacités qui rappelle les nombreux problèmes déjà rencontrés sur le TVR.

"Les jupes caches-roues, les galets, les étriers, les timons, les pédales de traction, les capteurs du rail etc." Un inventaire qui n'aurait pas déplu à Prévert.

Robert Viennet