Comme prévu, les élus de l'agglomération périgourdine ont voté vendredi 16 novembre 2012 à la majorité (12 voix pour et 2 abstentions), l'abandon de la délégation de service public du réseau de transport urbain Péribus. Ces mêmes élus se retrouveront le 30 novembre pour choisir le type de gestion directe qu'ils souhaitent, régie ou Société publique locale (SPL).

Selon toute vraisemblance, leur choix devrait se porter sur une Régie de type Epic (Etablissement public industriel et commercial).

La précédente délégation de service publique (DSP), confiée à la société Gonthier Nouhaud associée à Veolia Trandev, arrivait à échéance fin 2012. Un appel d'offres pour son renouvellement avait été lancé début 2012, en même temps qu'un étude sur la possibilité de créer une régie publique. Les réponses de l'opérateur sortant et de RATP Dev, les deux candidats en lice, n'ayant pas satisfait le syndicat mixte; ce dernier opte donc pour la gestion directe. La DSP actuelle devrait être prolongée par avenant jusqu'en juillet 2013 le temps de mettre en place la régie.

Dans un communiqué, l'association Agir qui se félicite de ce changement de cap, souligne que depuis "2005, 100% des réseaux qui ont changé de mode de gestion l'ont fait en faveur de la gestion directe, régie ou SPL". Soit 20 réseaux dans 13 agglomérations et sept départements.

Robert Viennet