"Nous ne sommes pas tout à fait au niveau de fréquentation fixé il y a trois ans (2009, ndlr) comme objectif dans le contrat de délégation de service public, mais elle a fortement progressé alors que pas un kilomètre de tram n'a été mis en service pendant cette période" : Vincent Feltesse était tout sourire en présentant les résultats du réseau de transport bordelais (TBC) pour 2012.
Le président de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB) tirait un bilan des trois années de gestion de Keolis, filiale de la SNCF qui a succédé à Veolia en 2009.
Si l'objectif de plus de 140 millions de voyageurs à la fin du contrat (mai 2014), parait difficile à atteindre, Keolis devrait s'en approcher si la croissance de la fréquentation se maintient à ce rythme.

 

Liane +

En 2012, TBC a transporté 117 millions de personnes soit 8,4 millions de passagers de plus qu'en 2011. Sur trois ans, cette progression de trafic a atteint 24%, à mettre au compte de la vaste restructuration du réseau de bus intervenue en février 2010. L'objectif était de rééquilibrer la fréquentation des tramways saturés et celle des bus. D'où le lancement d'un réseau hiérarchisé avec des lignes structurantes a haut niveau de service "les Lianes" dotées de couloirs bus et de priorité aux feux, des lignes de quartiers, des lignes circulaires.
-> Lire : "La gazelle et le dinausaure"

Aujourd'hui, les trois lignes de tramway et les Lianes représentent 90% du trafic du réseau, c'est sur celles-ci que le trafic progresse le plus fortement , +10% pour certaines. Elles sont l'objet de toutes les attentions de Keolis mais également de la Communauté urbaine qui continue à leur aménager des couloirs réservés, tout en développant la priorité aux feux.
Résultat, une meilleure régularité et une vitesse commerciale en hausse leur permettant de rivaliser avec la voiture particulière. En 2013, trois nouvelles Lianes bénéficieront de ces aménagements renforcés et seront rebaptisées Liane +.

 

Vélos en libre-service et autopartage

Autre mode de transport en pleine croissance, le vélo en libre-service. Trois ans après leur lancement, les vCub comptabilisent  2,2 millions d'emprunts en 2012, soit une progression de 10% par rapport à 2011.

En 2013, le réseau de bus continuera son développement notamment en offrant de nouvelles dessertes sur la rive droite de la Garonne vers le secteur nord de Bordeaux. Et à partir de mai, des navettes fluviales doivent voguer sur la Garonne avec une tarification intégrée à celle du réseau Bus/tram.

En mai 2014, le contrat de délégation de service public conclu entre Keolis à CUB arrivera à échéance. Vincent Feltesse souhaite intégrer au nouvel appel d'offres une option portant sur l'autopartage qui ferait de Bordeaux un réseau de transport pleinement multimodal.

Robert Viennet