Si Eric Vève avait encore des doutes sur la décision récente de Caen de remplacer son tramway sur pneus par un tramway fer, aujourd'hui  il n'en a plus aucun. Deux déguidages en un mois, c'est un record. On se croirait presque revenu aux débuts du TVR, ce tramway sur pneus qui depuis sa mise en exploitation en 2002, a connu 22 déguidages, mais "seulement" cinq depuis depuis 2008.

Ce nouvel avatar est intervenu le 19 mars 2013. Une rame de TVR est sortie de son rail central de guidage après avoir roulé sur une pièce perdue par une rame précédente, explique un communiqué de Viacités. Le trafic a été immédiatement interrompu sur la ligne et Keolis à mis en service des bus de remplacement. Un arret qui s'est prolongé ce mercredi.


Les pièces de TVR se ramassent à la pelle

Un moindre mal... Il y a un an, en 2012, c'est un moteur que le tram avait perdu sur la chaussée. Ce nouvel incident n'a pas fait de victimes, mais il a provoqué une vive réactions des élus de Viacités qui ont reçu Keolis Caen et la société de TVR (STVR), les deux concessionnaires, au cours d’une réunion de crise avant de leur adresser une mise en demeure.

Les élus leur demandent "de prendre immédiatement toutes les mesures urgentes et conservatoires qui s’imposent afin de produire, sous huit jours, un rapport complet relatif à ce nouvel incident" et de proposer "un plan d'actions visant à traiter l'origine de ces causes."

Si ces réponses ne sont pas satisfaisantes, Viacités "pourrait bloquer le versement d’une partie de leurs subventions au mois d’avril." En parallèle, l'autorité organisatrice va saisir le tribunal administratif de Caen d’une requête en référé expertise, afin de déterminer les raisons pour lesquelles il arrive que certaines pièces du TVR tombent sur la plateforme.

Robert Viennet