Selon un communiqué de la SNCF du 2 avril 2013, le a été pris d’assaut dès le démarrage le 19 février, et a enregistré plus de 2,1 millions de visiteurs en un mois et demi.
Quelque 30 000 billets de ce TGV à bas prix auraient été écoulés les 30 premières heures de commercialisation. Certains trains circulant lors des grands week-ends de mai, sont déjà complets, indique la compagnie ferroviaire publique. Au total, 80% des voyageurs ont pu profiter de billets à moins de 25 euros.

L’offre Ouigo, présentée mi-février à la presse, démarre avec un prix d’appel à 10 euros (5 euros pour les enfants), et des tarifs uniques. Attention, un seul bagage est admis gratuitement (plus un bagage à main); au delà, il faut s'acquitter d'un supplément de cinq euros, et de 40 euros si vous avez omis de réserver avec un bagage suplémentaire.

Pour échanger son billet (par ailleurs non remboursable), il faudra débourser 10 euros. Et comme la "garantie voyage" ne s'appliquera pas, la compensation financière ne pourra pas dépasser 50% du prix du billet en cas de retard ou d'annulation.

La vente des billets, exclusivement sur Internet, démarre 3 à 6 mois à l’avance et se clôture quatre heures avant le départ des trains. Depuis le 27 mars 2013, la réservation est également possible sur une application mobile. L’offre porte sur 62 circulations hebdomadaires, au départ de la gare TGV de Marne-la-Vallée et à destination du Sud-Est exclusivement.

N'oubliez pas votre casse-croûte car il n'y a pas de voiture-bar. A bord d'un train low cost, il faut optimiser l'espace et les places vendues.

H.G