Le courrier que nous ont adressé les membres de la commission est ainsi formulé : "La commission Mobilité 21 a pris connaissance de l'article (…) qui fait état de ses travaux et s'aventure à annoncer des conclusions hasardeuses à propos d'une partie des 75 projets du Schéma national des infrastructures de transport (SNIT).

La commission Mobilité 21, qui n'a pas achevé ses travaux, déplore ces spéculations non fondées. Elle s'indigne, par ailleurs, de la mise en cause de plusieurs membres de la commission qui, en aucune manière, n'entendent préempter des conclusions au profit de territoires dont ils sont les élus.

Les commissaires, élus et fonctionnaires, sont animés par le souci de l'intérêt général et par leur volonté de contribuer à l'amélioration des systèmes de mobilité que les projets du SNIT ont pour but de renforcer".


Réponse de la rédaction :

L'article de MobiliCités présente des conclusions intermédiaires et donc provisoires, faisant état des obstacles rencontrés par la commission de Philippe Duron. Mais ces conclusions ne sont jamais présentées comme définitives. Il n'est en aucun cas question de mettre en cause l'honnêteté des membres de la commission.

Certains membres interrogés par l'auteur de l'article regrettent néanmoins l'absence de transparence autour des 75 projets à départager et leurs caractéristiques. Un site web, par exemple, serait indiqué.

Nathalie Arensonas