Un an avant le lancement de la concertation publique, prévue en 2014, l'agglomération de Toulouse et sa régie des transports Tisséo-SMTC continuent de peaufiner le projet d'Aérotram, un périphérique qui doit relier sur 2,6 kilomètres les deux rives de la Garonne d'ici à 2017.

Réuni le 4 avril 2013, le conseil syndical de Tisséo a choisi le concepteur du projet: c'est l'agence britannique Wilkinson Eyre Architects Ltd, un cabinet important qui a déjà de nombreux ponts, passerelles et autres ouvrages aériens à son actif. Chargé de définir une charte architecturale pour l'ensemble de l'opération (stations, pylônes, cabine), le prestataire devra accompagner les promoteurs du projet durant la phase de concertation auprès des riverains et des établissements publics ou privés voisins du site: CHU, université, lycée... L'appel d'offre avait été lancé en juillet 2012.

Le projet Aérotram, chiffré à 44 millions d'euros, reliera trois gares en 10 minutes. Comme d'autres villes, Toulouse a considéré que le téléphérique était pertinent pour compléter le maillage de son réseau, sur cette liaison particulière.

Ce maillage ne cesse de s'améliorer. Dernière nouveauté en date: l'ouverture de la liaison multimodale Sud-Est, en mars 2013, a permis de créer de nouvelles liaisons bus. Du coup, le trafic dans ce secteur a grimpé de 13% par rapport à 2012, sur une semaine comparable.

Le réseau a d'ailleurs enregistré un nouveau record de fréquention le 21 mars 2013, avec 236 898 voyageurs dans les bus et les tram. C'est 50% de plus que les jours d'affluence d'il y a cinq ans.

Le conseil syndical du 4 avril 2013 a enfin approuvé le budget 2013 qui s'élève à 576 millions d'euros, dont 190 pour les seuls investissements.

H.G.