Deuxième grande agglomération après Paris à proposer un service de voitures électriques en libre-service, le Grand Lyon va déployer le 10 octobre une flotte de 130 véhicules dans 50 stations équipées de 250 bornes de recharge (100 stations prévues en 2014). A Lyon et Villeurbanne dans un premier temps.

"Lyon va devenir ainsi une des villes du monde les plus équipées en bornes", a lancé Vincent Bolloré. L'industriel breton qui a vendu le même système à Paris (80 000 abonnés, dont 35 000 à l'année) présentait le 3 juin la version lyonnaise d'Autolib' à Gérard Collomb, maire et président de l'agglomération.

Les véhicules, des Bluecar de 4 places développées par son groupe Bolloré, et alimentées par des batteries LMP (Lithium Métal Polymère), ont une autonomie de 250 kilomètres en cycle urbain, 150 kilomètres en cycle extra-urbain. D'autres types de véhicules, notamment des Twizy de Renault, devraient ensuite rejoindre la flotte des véhicules en autopartage.

Les tarifs d'utilisation devraient varier de 6 euros la demi-heure avec un abonnement annuel (99 euros) à 9 euros pour la même durée, sans abonnement. Le maire a souligné que la mise en place de Bluely "ne coûtera rien" au GrandLyon, puisque financé intégralement par Bolloré qui versera en outre à la collectivité chaque année une redevance de 500 euros par station et 1,5% du chiffre d'affaires


(avec AFP)