Le 25 juin 2013, la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) lancera U’GO, son application d’achat et de validation de titres de transports sur téléphone mobile. "Cette innovation a pour but de faciliter l’accès aux transports de notre ville et d’optimiser le report modal", a déclaré mardi 11 juin Roland Ries, député-maire de Strasbourg, lors d’une conférence de presse le 11 juin à Paris.

U’GO est basé sur la technologie NFC - pour Near field Communication - qui permet la communication radio à très courte portée, de l’ordre de quelques centimètres, entre le téléphone et tout autre matériel de contrôle. Strasbourg fait donc le même choix technologique que Nice où le paiement mobile dans les transports est proposé depuis 2010. Rappelons que plus d’une dizaine de villes françaises, dont Bordeaux, Lille, Marseille ou Paris, testent aussi la technologie NFC.

Un million d’euros de budget

"Le bénéfice client est immédiat. Il peut acheter son titre de transport ou il veut et quand il veut. Ensuite, la validation est aussi simple qu’avec un ticket papier classique", relève Jean-Philippe Lally, directeur général de la CTS.

Une fois que l’utilisateur a téléchargé l'application U’GO, il peut acheter tout type de ticket en saisissant son numéro de carte de crédit ou bien en choisissant d'être facturé par son opérateur mobile. Ensuite, il lui suffit de passer son smartphone près du validateur du bus ou du tram pour que son titre soit reconnu et validé.

Pour le transporteur, ce passage au ticket numérique est une première étape vers une modernisation complète du système billettique. "Le coût de ce passage au NFC est d’environ un million d’euros. C’est un dixième d’un renouvellement complet du système billettique", précise le dirigeant, estimant ainsi que cet investissement est donc très "raisonnable".


Un système innovant

U’GO se veut plus évolué que les autres services NFC déjà déployés en France. Principale différence : les titres de transport ne sont pas stockés dans la mémoire du smartphone mais sur les serveurs de la CTS, ce qui offre des ressources plus larges. "Un seul téléphone peut accueillir de nombreux titres de transport et être utilisé par plusieurs voyageurs", explique Alain Caffart, responsable systèmes d’information à la CTS.  Concrètement, jusqu’à sept personnes peuvent utiliser un même smartphone pour valider tous leurs tickets. Pratique pour un déplacement en famille ou pour un groupe de touristes.

Interrogé par MobiliCités, le transporteur n’a pas été en mesure de communiquer d’objectifs chiffrés sur le nombre d’utilisateurs attendus. "Plus il y aura d’applications telles que U’GO et plus il y aura d’utilisateurs. La technologie est aujourd’hui mature et si nous attendons trop, nous risquons d’être en retard sur ce type de solution", répond Jean-Philippe Lally.  

Comme nous l’évoquions dans un précédent article, U’GO est lancé en partenariat avec les opérateurs de téléphonie mobile : Orange, Bouygues Telecom, SFR et NRJ Mobile, ainsi que les banques Crédit Mutuel, Crédit Agricole, BNP Paribas et Société Générale.

L’application fonctionne avec le les téléphones Android compatibles NFC. Une version pour Windows Phone sera proposée fin 2013. Selon l’Association française du sans mobile (AFSCM), le parc de mobiles NFC en France était de plus de trois millions en France en mars 2013 et devrait dépasser 5 millions fin 2013.

Christophe Guillemin