La Deutsche Bahn va concurrencer Eurostar en faisant circuler ses propres trains (l'ICE Velaro-D de Siemens) dans le tunnel sous la Manche. La compagnie ferroviaire publique allemande comptait lancer des liaisons régulières avec Londres en 2013, et avait déposé en juillet 2011 une demande d'homologation auprès de la Commission intergouvernementale (CIG), organisme chargé de la sécurité de l'infrastructure. Cela aura mis trois ans, et les premiers trains à grande vitesse blanc et rouge de la DB ne relieront pas l'Allemagne à la capitale britannique avant le second semestre 2015.

"Après trois années d'études approfondies, la Commission intergouvernementale vient d'accorder à l'entreprise ferroviaire Deutsche Bahn un certificat d'exploitation (Certificat B) pour opérer des services passagers dans le tunnel sous la Manche", annonce Eurotunnel, l'exploitant du tunnel, dans un communiqué du 14 juin 2013.


3 à 4 millions de pasagers supplémentaires par an

Aujourd'hui, les seuls trains de passagers admis dans le tunnel appartiennent à la compagnie Eurostar, filiale de la SNCF. Cette décision "permettra de renforcer considérablement les échanges entre la Grande-Bretagne et l'Europe du Nord (Allemagne, Pays-Bas)", relève Eurotunnel, qui s'attend à faire transiter à terme chaque année 3 à 4 millions de passagers supplémentaires. Ils vont s'ajouter aux 10 millions de passagers des trains à grande vitesse actuels.
"Cette évolution ne demande aucun investissement puisque l'ajustement des grilles horaires et l'aménagement des sillons suffiront à assurer la gestion du trafic dans le tunnel", rassure l'exploitant du tunnel sous la Manche.

Nathalie Arensonas