Afin de résoudre les problèmes chroniques de la circulation dans l'espace de la capitale, la Tunisie est sur le point de se doter de son réseau ferroviaire rapide à l'instar du RER en France.
Le contrat d'ingéniérie signé le 26 août 2010 avec la Société Réseau Ferroviaire Rapide de Tunis (RFR), associe Systra au groupe tunisien Studi pour la réalisation de la première tranche de ce projet de métro de banlieue rapide.

D'une longueur totale de 17,9 km, cette tranche se compose de deux lignes, avec un tronçon commun de Tunis Ville à Saida Manoubia.
La ligne D comprend 9 stations de Tunis Ville à Gobaâ (11,5 km), 7 stations entre Tunis Ville et Bougatfa-Sidi Hassine (6,4 km).

Le projet comprend aussi un atelier dépôt à Sidi Fathallah, deux sites de remisage, la construction d'un tunnel ferroviaire à deux voies, le tunnel Saida Manoubia, d'une longueur de 310 m, ainsi que 14 ouvrages d'art.


Mise en service fin 2015


Ce premier tronçon devrait être mis en service en décembre 2015. A terme, le réseau RFR sera à terme composé de cinq lignes et 85 km, construites en site propre. Auxquelles
s'ajouteront sept lignes de métro léger (dont deux lignes nouvelles), trois pôles d'échange en  centre-ville et un réseau buas l'horizon 2021. 

Nathalie Arensonas