Eurostar a bel et bien "déposé un dossier auprès de la Commission intergouvernementale (CIG) afin de modifier les compétences requises pour le deuxième Train Manager (TM2) présent à bord des trains", a indiqué à l'AFP la compagnie ferroviaire, filiale de la SNCF. Confirmant une information de Jacques Gounon, le pdg d'Eurotunnel, devant la presse le 27 septembre 2013.

En effet, les nouveaux trains Siemens qui doivent équiper la flotte Eurostar en 2015 ne nécessitent plus "d'entretenir une compétence de conduite d'urgence pour ce TM2", justifie la compagnie bleue et jaune.
"Le nombre d'équipages à bord est maintenu, la fonction TM2 se recentrant sur la gestion du voyage à bord, permettant ainsi une meilleure prise en charge des passagers lors d'éventuelles situations dégradées", précise encore Eurostar, qui assure que "la sécurité est une priorité".

"Ça n'a pas de sens, dans le tunnel sous la Manche, de supprimer le deuxième conducteur pour faire des économies de bouts de chandelle, dénonce Jacques Gounon. Il faudra que les États (français et britannique, ndlr) me l'imposent et prennent leurs responsabilités en cas de problème. C'est de la folie furieuse", tempête-t-il, évoquant des problèmes de sécurité.

Actuellement les trains Eurostar circulent avec deux conducteurs, un à chaque extrêmité du train. Jacques Gounon estime que n'en avoir plus qu'un risque de poser problème en cas d'incident si le train doit rapidement faire demi-tour.

La CIG Tunnel sous la Manche, qui devra étudier la demande d'Eurostar, est chargée, entre autres, de la sécurité sous le tunnel.

N.A