Siemens, dont la part du contrat s'élève à 1,5 milliard, fournira des rames de métro automatique, des systèmes d'électrification et de la technologie en matière de signalisation. Le groupe sera également chargé de l'intégration des systèmes sur 63 kilomètres de nouvelles lignes, indique-t-il le 11 octobre 2013.

"Les automatismes made in France seront fournis par le Centre de compétence du groupe dédié aux métros entièrement automatiques situé en France (Châtillon et Lille).En plus des ces automatismes Trainguard MT utilisant la technologie CBTC, Siemens France fournira les systèmes de transmission radio ainsi que les portes palières destinées aux 42 futures stations", précise Siemens.
 
N.A.