Si elle est élue maire de Paris, Anne Hidalgo s'engage à offrir une année d'abonnement à Autolib (d'un coût de 120 euros) à chaque conducteur parisien de moins de 25 ans à l'obtention de son permis. Restera à la charge de l'utilisateur le coût d'usage, 5,5 euros la demi-heure.
"Je proposerai un titre de mobilité unique - le Navigo universel - qui intégrera tous les modes de déplacements (transports en communs, Vélib', Autolib',...)", ajoute la candidate socialiste à la mairie de Paris, en promettant aussi la gratuité du rechargement des voitures "aux heures creuses".

Une "proposition de Valérie Pécresse lors des régionales de 2010", réagit dans un communiqué Vincent Roger, porte-parole de la candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, affirmant que le groupe UMP de Paris "avait fait cette proposition à l'occasion du dépôt d'un vœu lors de la séance du Conseil de Paris des 28 et 29 mars 2011".

Depuis son lancement le 5 décembre 2011, Autolib' - 2 000 véhicules en service - a enregistré 3,4 millions de locations. 830 stations et 4 300 bornes de rechargement ont été installées à Paris et dans les 60 communes ou interommunalités qui ont adopté a syndicat mixte.

Selon la ville de Paris, qui a donné la délégation de service public au groupe Bolloré, les utilisateurs d'Autolib' parcourt aujourd'hui 10 kilomètres en moyenne pour 38 minutes de location. Sont recensés "40.000 abonnés actifs dont 38 000 abonnés à l'année" (il est aussi possible de s'abonner à la journée, à la semaine et au mois).

N.A.