La gare de Dax a terminé sa transformation en pôle d'échanges multimodal (PEM) et a été inauguré le 14 février 2014 par Jean-Marie Abadie, président du Grand Dax

Ce projet, entamé en 2006, vise tout d'abord à favoriser le report modal. Un nouveau parking de 300 places a été construit à proximité de la gare routière pour inciter les automobilistes à y garer leur voiture. Deux pistes cyclables ont été créées pour accéder plus facilement à la gare en vélo. Enfin, l'accès à la gare par la route a été amélioré par deux giratoires, une voie spécifique pour les bus, deux dépose-minutes pour les voitures et une station de taxis.

La transformation en PEM, doit également permettre à la gare de Dax d'accompagner le développement économique de la commune landaise attendue avec l'arrivée de la future ligne LGV Tours-Bordeaux. Actuellement en chantier, elle doit être mise en service en 2016.  Selon les prévisions de la SNCF, cette nouvelle ligne fera passer la fréquentation à la gare de Dax d'un million de voyageurs par an, à 1,7 million.
"La volonté du Grand Dax est de permettre à tous ces voyageurs de faire davantage qu’une halte à Dax et d’y rester quelques heures ou quelques jours pour faire fonctionner commerces, restaurants, hôtels et autres animations culturelles", explique la communauté d'agglomération du grand Dax.

Budget global ﴾hors acquisitions foncières﴿ du projet, 11,8 millions d'euros, dont 6,1 millions par le Grand Dax, 2,1 millions par l'Union européenne (Feder) et 1,6 million par la région Aquitaine. Le reste est réparti entre RFF, la SNCF, l'État, le département des Landes, et le syndicat d'équipement des communes des Landes (Sydec).

Christophe Guillemin