Poursuivre le développement de l'offre de transport public ; lier stationnement et mobilité ; mieux articuler les politiques d'urbanisme et de transport ; créer des autorités organisatrices de la mobilité ; dégager des marges de manœuvre financières supplémentaires.

Dans un "manifeste" d''une dizaine de pages rendu public le 22 janvier, les élus du transport réunis au sein du Gart évoquent tous les grands sujets de réflexion et de débat sur la mobilité qui ont jalonné les six ans du mandat municipal qui s'achève. Ils restent plus que jamais d'actualité.

L'bjectif est de faire partager aux futurs candidats et à leurs équipes, la conviction qui anime depuis plus de trente ans cette association d'élus : l'avenir de nos territoires passe par le développement de politiques de mobilité durable.

En plus des sujets précédemment cités, le Gart revient sur quelques thèmes qui sont parfois traités de manière un peu sommaire par certains candidats. C'est le cas par exemple du débat sur la gratuité des transports publics qui, si elle est appliquée, ne fertait que transférer le coût sur la collectivité donc sur les contribuables, insistent les élus.


Robert Viennet