L'Arabie saoudite nourrit d'importants projets de transports en commun, et après Alstom qui a été retenu par les autorités dans l'un des trois consortiums pour la réalisation des six lignes du futur métro de Riyad (un projet de 17 milliards d'euros avec une mise en service prévue en 2019), la PME française Moviken, spécialisée dans les systèmes innovants d'informations voyageurs, pourrait aussi avoir sa part de gateau.

Jean-Claude Degand, son pdg, faisait partie de la délégation qui accompagnait le chef d'Etat fin 2013 en Arabie Saoudite, et il a signé un accord de partenariat avec le groupe saoudien Kanoo (tourisme, transport maritime, énergie, chimie) pour commercialier ses systèmes dans les transports de voyageurs du royaume.

Moviken commercialise des systèmes d'information et de navigation embarqués, des tables numériques pour les gares, les pôles d'échanges, des bornes d'information à alimentation solaire pour le arrêts, des calculateurs d'itinéraires multimodaux PC et  mobiles.


N.A.