Peu à peu patronat et syndicats mettent en place les conditions d'élaboration de la convention collective du ferroviaire qui à terme régira les rapports de tous les salariés du rail, SNCF comprise.

La Commission mixte paritaire nationale (CMPN) qui est chargée de l’élaborer  s’est réunie, le 27 mars 2014, dans les locaux de l’UTP. Une troisième rencontre qui a réuni une quarantaine de participants, représentant la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, FO, Sud Rail, l’Unsa, côté organisations syndicales, et l’UTP sous la présidence de Jean Bessière, missionné par Michel Sapin et Frédéric Cuvillier.

Cette réunion, explique un communiqué de l'UTP, "a permis d’élaborer un compromis de projet d’accord de méthode qui détermine les moyens alloués aux représentants des sept organisations syndicales participant à ces travaux et la méthodologie mise en œuvre pour la conduite des travaux de la CMPN"?

Accord de principe pour la CGT

Si la CGT a, d’ores et déjà, fait part d’un accord de principe pour le signer, les autres organisations syndicales devraient le faire lors de la prochaine réunion prévue le 23 avril 2014.

La CGT et les autres syndicats participants se sont dits satisfaits des améliorations par rapport à l’accord de méthode relatif à la négociation de la convention collective pour le fret ferroviaire.

La réunion a également permis de poursuivre les échanges sur le champ de la future convention collective compte tenu du champ prévu dans le projet de loi, des contraintes juridiques, et des demandes de certaines organisations syndicales pour que cette future convention collective s’étende au-delà du transport et de l’exploitation ferroviaire. "Cette question fera l’objet de nouveaux échanges lors de la prochaine réunion sur la base des propositions que doivent, d’ici là, formuler chacune des organisations syndicales." indique l'UTP.

Robert Viennet