"Keolis est une société dans la Société", a déclaré Michel Bleitrach, le 21 octobre 2010, en recevant le "label égalité professionnelle" de l'AFNOR qui salue les efforts des entreprises pour améliorer l'égalité homme-femme. C'est le premier du genre décerné à un groupe de transport public.


Ressembler aux clientes

Pour le président de la filiale de la SNCF, spécialisée dans le transport routier de voyageurs, il ne s'agit pas d'une formule mais d'une réalité : "Dans nos métiers de service public nous devons faire en sorte que nos entreprises ressemblent aux clients que nous transportons et ainsi mieux comprendre leurs attentes", a-t-il commenté.
Ressembler aux clients et bien sûr aux clientes, ce qui n'est pas une mince affaire dans un secteur traditionnellement très masculin.

Depuis plusieurs années, Keolis mène une politique volontariste de féminisation de ses équipes. En 2009, 47% des recrutements ont concerné des femmes. Ce qui se traduit par une progression régulière de la part des femmes dans l'effectif. Elles représentaient 38% des équipes du groupe en 2009.

 
Trois femmes aux commandes de gros réseaux urbains

Il y a encore des progrès à faire, notamment dans les métiers techniques où les hommes sont largement majoritaires. Dans les métiers de la conduite, majoritaires dans la profession, la féminisation se poursuit. Dans le haut management aussi, les femmes sont encore rares.
D'où l'initiative prise par le groupe de nommer trois femmes aux conseils d'administration de trois des plus gros réseaux de France : Lyon, Lille et Bordeaux.

Au passage, Michel Bleitrach n'a pas manqué de rappeler que son groupe est parmi les plus gros recruteurs de France avec près de 5 000 embauches par an.

Robert Viennet (Transport Public)