Du 12 juillet au 12 août, il sera possible de circuler tous les jours avec un passe Navigo sur l’ensemble du réseau francilien. Le Stif avait, déjà, instauré en septembre 2012, le dézonage le week-end et les jours fériés. Début 2014, la mesure avait été étendue aux petites vacances scolaires. Avec la confirmation du mois d’été, la moitié de l’année est, désormais, dézonée. Parallèlement, les forfaits mensuels de la zone 1-5 seront réduits de 7,5% en juillet et août , et les tarifs gelés sous la pression des élus EELV.

Les élus écologistes du Conseil régional d’Ile-de-France veulent franchir un pas supplémentaire et mettre en oeuvre un passe unique avec un seul tarif pour l’ensemble de l’Ile-de-France. "C’est une mesure de justice et d’égalité plébiscité par les Franciliennes et les Franciliens", plaide Mounir Satouri, président du groupe des élus écologistes au Conseil régional.

Une mesure populaire

En 2012, 77% des franciliens interrogés et 80% de automobilistes se disaient, en effet, favorables à une tarification unique alignée sur la zone 1-2, selon le sondage réalisé par l’Ifop pour le quotidien Métro et la chaîne LCP. 55% des automobilistes estimaient même qu’une telle mesure les inciterait à moins utiliser leur voiture. Un argument de plus pour ceux soutiennent un report modal de la voiture vers les transports en commun.

Autre argument en faveur du dézonage, l’augmentation de la fréquentation des bases de loisirs d’Ile-de-France de 20 à 30% selon les élus écologistes. Ils citent, en particulier, l’exemple de la base de Torcy en Seine-et-Marne qui avait enregistré plus de 100 000 entrées au cours de l’été 2013, soit autant que toute l’année 2012. L’année dernière, 600 000 franciliens auraient, ainsi, profité du dézonage estival.

Les élus lorgnent sur le VT

Les élus écologistes reconnaissent, cependant, la difficulté de financer le dézonage. S’ils évaluent le manque à gagner à 200 millions d’euros par an, le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, parle de 300 et 500 millions d’euros à trouver. Parmi les recettes nouvelles, ce dernier évoquait, en 2012, l’idée d’harmoniser le versement transport (VT) payé par les entreprises, et attendait le feu vert du Parlement pour pouvoir l’appliquer. Un accord qui visiblement se fait attendre.

Payer la zone 5 au même prix que la zone 1-2, la mesure devait, ainsi, entrer en vigueur au au 1er janvier 2013, mais elle avait été reporté sine die pour des raisons budgétaires...