Les conditions de transport vont changer, le 22 septembre 2014, pour les clients se déplaçant entre Valence et Romans sur la ligne InterCitéa. Ils circuleront à bord de [email protected], des véhicules à haut niveau de service fabriqués par Iveco. Ces derniers sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et dotés d'une motorisation Euro 6. Autre caractéristique : ils sont climatisés, équipés de sièges inclinables, d'une connexion wi-fi gratuite et de ports USB.

Onze véhicules de ce type seront mis en exploitation sur cette ligne de 15 kilomètres qui assure le trait d'union entre les deux bassins de vie. "Jusqu'à présent, celle-ci était opérée avec des cars qui étaient encore très connotés interurbain. Avec les [email protected], nous allons retrouver les prescrits du bus", explique Julien Michelon, directeur de (VRD), l'autorité organisatrice en charge des transports urbains.

Clientèle en augmentation


"Nous franchissons une nouvelle marche d'intégration et d'unification de notre réseau avec une plus grande lisibilité de l'offre pour notre clientèle". L'acquisition de ces véhicules représente, pour VRD, un investissement de 2,3 millions d'euros hors taxe. Cette ligne assure 45 000 voyages par mois. Une fréquentation en hausse de 30% depuis sa création en 2010. Depuis cette date, elle dispose d'une fréquence de 15 minutes aux heures de pointe.

Cette ligne a, également, été organisée en correspondance avec le train dans les gares de Valence, Romans ainsi que dans celle de Valence TGV, située à mi-parcours des deux agglomérations. Le réseau Citea est opéré par Transdev dans le cadre d'une délégation de service public signée jusqu'en 2018. Depuis sa réunification, ce réseau connaît une forte augmentation du trafic.En 2013, le nombre de voyages s'est élevé à 11 millions de voyages, soit 5% de plus par rapport à 2012 et + 15% par rapport à 2011.

Extension des transports publics


Depuis le 1er septembre 2014, le périmètre des transports urbains est passé de 39 à 64 communes, dont certaines sont situées en Archèche. Soit une population de 250 000 habitants. "Les transports publics ont été étendus à l'ensemble du territoire", précise Julien Michelon. Pour VRD, ces extensions ont nécessité une rallonge du budget de 2 millions d'euros, portant celui-ci à 30 millions d'euros. Citéa dispose aujourd'hui d'une flotte de 250 véhicules. "En Rhône-Alpes, nous sommes le quatrième réseau après Lyon, Grenoble et Saint-Etienne", rappelle le directeur de VRD.

Christine Cabiron