En cumulé, les trains à grande vitesse des deux plus grandes compagnies européennes ont déja parcouru 80 fois la distance entre la Terre et la Lune depuis le début de l’exploitation commune à l’été 2007. SNCF et Deutsche Bahn (DB) annoncent la signature d’un protocole d’accord pour la poursuite de leur coopération dans la grande vitesse européenne jusqu’à la fin de l’année 2020. Cet accord a été signé, le 23 septembre 2014, au salon InnoTrans à Berlin par les présidents des deux groupes, Guillaume Pepy et Rüdiger Grube, en présence du secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, et de son homologue allemand, Alexander Dobrindt.

"Le partenariat de SNCF et DB dans les longues distances européennes, représenté par notre filiale commune Alleo, est une véritable success story. Avec plus de dix millions de passagers transportés depuis le lancement de notre coopération en juin 2007, les TGV et les ICE sont devenus les piliers des dessertes longues distances entre la France et l’Allemagne", a indiqué le président du directoire de la Deutsche Bahn, Rüdiger Grube.

"Ce partenariat, porté par des équipes mixtes franco-allemandes, a permis une forte expansion du trafic. En portant à 24 le nombre d’ICE et de TGV qui circuleront quotidiennement sur nos lignes communes, au lieu des 20 actuellement, nous entendons encore accroître le trafic ferroviaire entre la France et l’Allemagne dans l’intérêt des voyageurs et de l’environnement", a déclaré le président de SNCF, Guillaume Pepy.

"Je me réjouis de la poursuite de la coopération entre SNCF et DB dans les lignes grandes vitesse entre nos deux pays, et ce d’autant plus qu’elle sera intensifiée à partir de 2016. (...) Avec une croissance du nombre de passagers de 7% par an, leur forte attractivité pour les clients n’est plus à prouver. Voilà l’Europe au quotidien !", a indiqué Alexander Dobrindt, ministre fédéral des Transports et de l’Infrastructure numérique.