On le sait, l'enjeu est d'importance pour le transport public français. Le passage de la TVA de 7 à 10% au 1er janvier 2014 représente 300 millions d'euros de perte de recettes dont une centaine pour la seule Ile-de-France. C'est pourquoi, Jean-Paul Huchon, fort du courrier que lui a adressé la Commission européenne expliquant que la France pouvait parfaitement adopter une TVA à 5,5% pour les seuls transports publics, a écrit au Premier ministre ainsi qu'aux ministres des Finances, Michel Sapin, et à celui de l'Economie, Emmanuel Macron, pour qu'ils reconsidèrent leur position.

Robert Viennet

Lire la lettre de la commission européenne