La DB marque un point contre la SNCF qui avait essayé de mettre la main sur le transporteur britannique Arriva en janvier 2010. La compagnie ferroviaire allemande a en effet annoncé le 22 avril s'être entendue avec le conseil d'administration d'Arriva pour lancer une offre publique d'achat (OPA) amicale.

Ce rachat d'un montant de 2,7 milliards d'euros (le plus important de l'histoire de la DB), devrait lui permettre de conforter ses ambitions sur le marché international, particulièrement en Europe où l'ouverture à la concurrence des réseaux de transport public ouvre l'appétit des opérateurs publics et privés.


Une contre-offensive de la SNCF ?


"Le groupe combiné sera une entreprise véritablement internationale de transport et de logistique, figurant parmi les premiers groupes de transport de passagers en Europe, et disposant de la taille, du savoir et de l'expérience nécessaires pour assurer une concurrence effective sur des marchés de transport de plus en plus libéralisés", souligne le communiqué de la Deutsche Bahn. "La concurrence en Europe va s'accroître, et, que cela nous convienne ou non, nous devons y faire face", a expliqué le patron de la DB, Rüdiger Grube, lors d'une conférence de presse à Berlin.

La "DB" va ainsi damer le pion à la SNCF, après l'échec début 2010 d'un projet de rapprochement entre Arriva et Keolis (filiale du groupe SNCF), décrits à l'époque comme "très complémentaires". Interrogée sur la possibilité d'une contre-offre, la SNCF n'a fait aucun commentaire. En 2009 déjà, Keolis s'était fait souffler Transdev qui doit fusionner prochainement avec Veolia.

Outre une contre-offensive de la SNCF, la DB va devoir surtout recevoir le feu vert de la Commission européenne qui examine les forces de la concurrence sur les marchés de l'Union. Le feu vert de Bruxelles ne devrait toutefois pas poser de problème, la DB s'étant déjà engagée à céder les activités d'Arriva en Allemagne.
Le rachat devra aussi être validé par les actionnaires d'Arriva, lors d'une assemblée générale prévue en juin 2010, et les deux groupes prévoient de boucler l'opération en août.