"Le moment est venu de défendre encore davantage nos entreprises", a déclaré Michel Seyt dans son discours de clôture  du 22e Congrès de la (1). Son président a annoncé la création de la Confédération nationale de la mobilité (CNM) qui regroupera les autocaristes de la FNTV, les déménageurs et les ambulanciers afin de répondre aux critères de la représentativité patronale définis par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale. "Bien que la FNTV représente 80% des autocaristes, nous n’atteignons pas le seuil de 8% des entreprises de la branche. La confédération va nous permettre de continuer à être signataires de notre convention collective", a expliqué Michel Seyt.

Une campagne lancée

Le congrès a été, également, l’occasion de lancer officiellement la campagne nationale de communication pour l’emploi des personnes handicapées dans les métiers des transports, une opération conjointe avec la FNTR et le soutien de plusieurs organismes dont l’, l’, l’ (2)… L’initiative qui avait démarré, en 2006, en Bretagne, prend une dimension nationale. Il s’agit de poursuivre le travail de sensibilisation en faveur du recrutement et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, de faciliter les actions locales et de mobiliser les acteurs spécialisés comme Pôle emploi, mais aussi d’échanger pour capitaliser sur les expériences.

Bilan de l'Apam

Invité en clôture du congrès, Jean-Marc Janaillac, président de l’ (3), a rappelé l’engagement commun de la FNTV et de son organisation professionnelle au sein de l’Association pour la promotion des acteurs de la mobilité (Apam), une collaboration destinée à améliorer les réponses de leurs adhérents aux demandes des usagers et des autorités organisatrices.
Jean-Marc Janaillac a, notamment, pris pour exemple l’action commune de sensibilisation des pouvoirs publics à la libéralisation du transport longue distance par autocar depuis 2011 (lire notre article).
Il a, également, évoqué le travail FNTV-UTP réalisé sur le modèle économique du transport de voyageurs, une problématique commune en raison d’une  "dissociation" entre des coûts toujours plus élevés et des prix qui baissent en euros constants.
Enfin, Jean-Marc Janaillac a souligné l’accord entre l’UTP et la FNTV sur la nécessité de conserver deux conventions collectives en raison des différences d’activité entre l’urbain et l’interurbain.

Un départ

Enfin, Michel Seyt a annoncé officiellement le départ d’Eric Ritter, secrétaire général de la FNTV. Il l’a remercié pour son action durant six ans à ses côtés, et l'a présenté comme quelqu’un de "déterminé, et pugnace négociateur". Il le faudra pour obtenir, comme le souhaite Michel Seyt, que la taxe de deux centimes sur le litre de gazole ne s’applique pas aux autocaristes.

Florence Guernalec

(1) FNTV : Fédération nationale des transports de voyageurs
(2) FNTR : Fédération nationale des transports routiers
Agefiph : Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.
AFT : Association pour le développement de la Formation professionnelle dans le Transport
OPCA : Organisme paritaire collecteur agréé
(3) UTP : Union des transports publics et ferroviaires