Le groupe SNCF enregistre un chiffre d’affaires de 20,251 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année 2014, soit une progression de 1,3% par rapport à la même période l’année précédente. Les résultats présentés ne prennent pas en compte l’activité SNCF Infra appelée à être transférée à SNCF Réseau dans le cadre de la loi ferroviaire qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015.

Côté pile, le groupe SNCF enregistre de bons résultats à l’international. En particulier, sa filiale, Keolis, affiche une croissance de 19% à l’étranger (8,6% au total) à périmètre et changes constants. Geodis (inclue dans les résultats de SNCF Logisitics) enregistre une croissance organique des activités hors Europe est de 7,2% (-0,7% du CA en Europe).

Côté face, le chiffre d’affaires de l’activité Voyages baisse de 1,5% alors que les activités européennes progressent de 1,8%. La SNCF explique ces résultats par la stagnation de l’activité économique et "l’intensification d’offres concurrentes (covoiturage et low cost aérien notamment)". La SNCF limite les dégâts grâce à sa politique commerciale de billets à petits prix.

A l'instar de la grande vitesse, la SNCF peine toujours à retrouver le chemin de la croissance du trafic sur le transport du quotidien même si l’entreprise impute une partie de ces mauvais chiffres à la grève des cheminots du mois de juin : TER (-3,1% des produits du trafic), Transilien (-5,6%), Intercités (-2,6%).

Ainsi, la SNCF calcule que le chiffre d’affaires du groupe corrigé des effets de cette grève progresserait de 2,4% sur les neuf premiers mois de l’année contre 1,3% affiché.

Florence Guernalec

(1) Antérieurement la branche SNCF Geodis