Pas facile de tenir une promesse de campagne des élections régionales quand le financement du passe Navigo unique dépend d’un vote du Parlement. En effet, le conseil régional d’Ile-de-France ne peut augmenter le plafond du versement transport (VT) sans obtenir l’accord des députés PS. L’objectif est de passer au dézonage total et de fixer l’abonnement mensuel au prix de la zone 1-2, soit autour de 70 euros en 2015.

Une augmentation qui ne passe pas

Ainsi, les députés EELV – Cécile Duflot et Eva Sas en tête - ont déposé deux amendements au projet de loi de finances 2015 (PLF) pour obtenir une augmentation du plafond du VT payé par les entreprises de plus de 9 salariés. 8% des entreprises franciliennes sont concernées. Selon les élus EELV, le premier amendement, permettrait de rapporter 300 millions d’euros supplémentaires pour financer intégralement la mesure. Mais, le gouvernement refuse d’augmenter la fiscalité sur les entreprises.

Les députés écologistes ont donc déposé un second amendement – "amendement de repli" - qui prévoit une hausse plus faible du versement transport qui, selon les élus EELV, rapporterait 150 millions d’euros environ et serait compensée par la baisse du montant du remboursement du passe Navigo au-delà de la zone 1-2. "C’est une opération blanche pour les entreprises. Même Bercy devrait acheter cette solution", a avancé Pierre Serne, vice-président des transports au Conseil régional d’Ile-de-France lors de la conférence de presse organisée par des élus EELV.

Le vote de la dernière chance

"Une mesure sociale et d’égalité entre tous les Franciliens", a insisté la députée EELV, Eva Sas. Elle va redonner du pouvoir d’achat aux habitant de la grande couronne. Les élus EELV avancent également que le passe Navigo unique devrait inciter les franciliens à prendre davantage les transports en commun et à franchir le pas de l’abonnement mensuel. Au final, ceux-ci estiment que la mesure devrait engendrer une hausse des recettes du Stif.

Concrètement, les amendements n’ayant pas été votés dans le PLF 2015, les élus EELV vont présenter, fin novembre 2014, l’amendement de repli dans le PLF rectifié 2014 qui doit être voté le 5 décembre. Une date clé puisque le conseil du Stif délibère cinq jours plus tard. Si les élus EELV obtiennent satisfaction, le passe Navigo unique entrerait, alors, en vigueur au second semestre 2015. C’est donc le vote de la dernière chance pour voir la promesse de campagne de la majorité PS-EELV mise en œuvre avant les élections régionales prévues au mois de décembre 2015.