Parmi les usagers, près de la moitié (47%) se sentent "souvent" (13%) ou "parfois" (34%) en insécurité lorsqu'ils empruntent les transports en commun, selon l’enquête OpinonWay (1). Ce chiffre est en recul de 2 points par rapport à octobre 2013, date de la dernière vague de ce sondage réalisé pour Axis Communication, spécialiste des caméras de vidéosurveillance.

Le sentiment d'insécurité est plus fort chez les femmes (49%, contre 44% des hommes), les jeunes (56% des 18-24 ans, contre 37% des 65 ans et plus), les habitants d'Ile-de-France (57%) et les usagers du RER (53%), détaille cette étude.

Les facteurs qui rassurent

Fait nouveau, les voyageurs sont particulièrement rassurés par la présence dans les transports de policiers (89%), vigiles (86%), ainsi que de contrôleurs et d'agents d'accueil (81%). Comme l'an dernier, l'éclairage contribue le plus à améliorer le sentiment de sécurité (87%). Viennent ensuite les caméras de vidéosurveillance (81%) puis la propreté et l'entretien (77%).

Déjà l’Observatoire de la mobilité 2014 montrait que 82% des personnes interrogées considèrent que les caméras de vidéo protection sont un moyen de renforcer la sûreté dans les transports publics.

Au moins la moitié des voyageurs indiquent également que les systèmes d'alarme, la présence d'autres passagers ou du conducteur et les haut-parleurs, contribuent également à améliorer leur sentiment de sécurité.

La vidéosurveillance plébiscitée

Les Français se montrent comme l'an dernier clairement favorables à l'augmentation du nombre de caméras de vidéosurveillance, notamment dans les parkings (91%) et les transports en commun (90%). Ils sont également un peu plus nombreux que l'an dernier à soutenir l'installation de nouvelles caméras dans les lieux publics en ville (84%, +2 points) et sur les routes et autoroutes (76%, +3 points)", détaille cette étude.

Parmi ceux qui souhaitent davantage de caméras dans les transports en commun, 35% sont prêt à payer davantage leur ticket pour financer l’installation de ces caméras de vidéosurveillance.

Florence Guernalec

(1) Méthodologie Sondage réalisé les 1er et 2 octobre 2014 auprès d'un échantillon représentatif de la population âgée de 18 ans et plus de 1 026 personnes.L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview).OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.