Les cris d'alarme de l'industrie ferroviaire française, inquiète de voir son plan de charge se réduire comme peau de chagrin, ont été entendus. Le conseil du Stif du 10 décembre a, parmi de nombreuses mesures, adopté la convention de financement pour l'acquisition de 42 rames à deux niveaux de type Regio2N.

Ces nouvelles trains, construits par Bombardier dans son usine de Crespin, près de Valenciennes, sont long de 110 m. Ils remplaceront les matériels Inox ainsi que l’ensemble des Z2N affectées exclusivement à la ligne R du réseau Sud-est. Hyper-capacitaires ils permettront de constituer des trains d’une longueur maximale de 330 mètres, pouvant accueillir 1746 voyageurs assis et 3120 voyageurs au total, indique un communiqué du Stif.

Le montant de cet investissement intégralement pris en charge par le Stif est de 589 millions d'euros

Charge maintenant à la SNCF de passer la commande ce qui devrait se faire "en janvier 2015" précise le communiqué, pour un déploiement prévu à partir de septembre 2017.

Après CAF qui vient de recevoir une commande de tramways de la part de Saint-Etienne, c'est au tour de Bombardier qui craignait de devoir licencier, de pousser un soupir de soulagement. En espérant qu'il ne s'agit pas d'une simple embellie. Cette commande francilienne ne représente qu'un an de production, explique-t-on chez le constructeur.

Robert Viennet