RFF est mort, vive SNCF Réseau… Une image vaut parfois plus qu'un long discours pour traduire la reforme ferroviaire adoptée le 4 août 2014.

Jacques Rapoport le président du gestionnaire du réseau a dévoilé le nouveau logo de l’entreprise dans un mail interne adressé, le 10 décembre 2014, au personnel de l’actuel RFF mais aussi à celui de la DCF et aux cheminots de SNCF Infra qui formeront le gros des troupes.

Le logo est assez parlant puisqu’il décline celui de l’actuelle SNCF en y adjoignant le terme de réseau. Le message de Jacques Rapoport l’est tout autant. “Notre nouveau logo traduit notre appartenance résolue à la SNCF, écrit-il. Nous portons avec fierté le nom SNCF, nous portons les couleurs de la SNCF“.

"L’unification de SNCF et de RFF, depuis longtemps demandée, est maintenant une réalité", continue-t-il en parlant des métiers de l'infrastructure. Mais, l’unification juridique de RFF, DCF, et SNCF Infra sera loin de se traduire également sur le plan géographique.

Car, la direction de ce nouvel Epic risque d’être éclatée sur plusieurs sites. Fin 2015, l’actuel siège historique du 92 avenue de France, dans le 13e arrondissement de Paris, sera délaissé, et une direction de SNCF Réseau réduite à 500 personnes ira s’installer à Saint-Denis dans le voisinage des sièges de SNCF Mobilités et du nouvel Epic SNCF. En revanche, la DCF restera au 174 avenue de France, tandis que l'immeuble proche de la gare du Nord- Etoile du Nord - restera occupé par la direction maintenance et travaux.

Enfin, la direction Ile-de-France de SNCF Réseau ira s’installer à Paris, rue du Commandant Mouchotte, dans l’ex-siège de la SNCF. Là, le gestionnaire du réseau aura pour voisin la direction de Transilien, entité de l’opérateur ferroviaire, SNCF mobilités. Quid de la muraille de Chine entre gestionnaire du réseau et l’opérateur ferroviaire public ? Pour Jacques Rapoport, "les spécificités et les enjeux d'une zone hyperdense comme l'Ile de France" justifient cette proximité. A voir. 

Marc Fressoz