Après la ligne à grande vitesse entre Ankara et Istanbul, la Turquie a mis en service une deuxième LGV en 2014, entre Istanbul et Konya, un centre économique peuplé de plus d'un million d'habitants. L'ouverture de cette ligne doit réduire de 13 heures à 4h15mn le trajet entre les deux villes séparées par plus de 700 kilomètres, selon les autorités turques.

La Turquie a ouvert, en juillet 2014, une ligne à grande vitesse entre la capitale Ankara et Istanbul après un premier tronçon mis en service en 2009. Cette ligne de 533 kilomètres permet de relier les deux villes en 3 heures contre 6h30, pour un investissement total de 2,6 milliards d’euros. Construit dans les usines de l’espagnol CAF, le TGV turc, le Yüksek Hizli Tren (YHT), roule à 250 km/h.

Cette ligne est le premier maillon d'un grand projet de réseau de trains à grande vitesse à travers le pays lancé par Recep Tayyip Erdogan alors qu'il était Premier ministre (2003-2014) avant d'être élu président en août 2014. Son gouvernement avait aussi inauguré, en 2014, le tunnel de Marmaray, construit sous le Bosphore, qui permet de relier, par une ligne de métro, les rives européenne et asiatique d'Istanbul.