Dans un communiqué daté du 9 janvier 2015, le Stif a annoncé les mesures de renforcement du plan Vigipirate mises en œuvre par les opérateurs de transport, conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur.


Coordonnée par la Préfecture de police, avec le soutien de l'Armée et des agents de la Suge (SNCF) et du GPSR (RATP), le passage en alerte attentat se traduit :
- par l’activation de cellules de crise dans les services de l’Etat et chez les gestionnaires d’infrastructures, dont les opérateurs de transports RATP et SNCF ;
- par une présence accrue des forces de l’ordre dans les lieux sensibles, notamment les grandes gares et stations de RER parisiennes ainsi que les stations qui connaissent de fortes affluences ;
- par un renforcement des contrôles ;
- par une contribution renforcée des forces armées à la surveillance ;
- et par la mise en alerte de capacités d’intervention (forces de l’ordre, services de secours).