C’est la troisième levée de fonds pour Moovit depuis sa création en 2012. La start-up israélienne qui propose une appli mobile gratuite permettant de planifier son trajet en transport en commun, vient de lever 50 millions de dollars. Les investisseurs ? Keolis (filiale de la SNCF), le groupe Bernard Arnault, les fonds Nokia Growth Partners, BMW i Ventures et Vaizara Investments. Déjà au capital de Moovit, BRM Capital, Gemini Partners et Sequoia Capital ont également participé à la levée de fonds.

Cet argent va servir au "développement de ses services sur ses principaux marchés, et l'extension de la communauté des usagers connectés", selon le communiqué du 14 janvier 2015. 15 millions de personnes dans le monde utilisent l'appli, leur nombre ayant doublé les six derniers mois, selon Moovit. L’appli mobile combine les données officielles des sociétés de transports en commun locales et les données temps réel fournies par une communauté d'usagers, afin d’optimiser les déplacements.

Présentée comme le "Waze" des transports urbains, Moovit est déjà présente dans 45 pays et 500 villes dans le monde. En France, l’appli est disponible à Paris, Angers, Bordeaux, Marseille métropole, Nancy, Nantes, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Moovit et Keolis, qui travaillent déjà ensemble à Bordeaux depuis un an, "ont décidé de transformer l'essai en créant un partenariat plus large". Le communiqué conjoint indique que "les deux sociétés décideront conjointement de proposer l’usage de l’application Moovit à des autorités organisatrices de transport (AOT) clientes de Keolis. Après accord de ces AOT, Moovit et Keolis échangeront leurs données de transport afin d’enrichir l’application et en assureront, ensemble, la promotion locale."