C’est la 9e édition de (1). L’UTP recense et analyse, tous les deux ans, les données qui caractérisent l’état du parc roulant de ses adhérents (hors sous-traitants), opérateurs de réseaux de transport public urbain.

Les six faits marquants de l'édition 2014 :

1 - une augmentation du nombre d’autobus

Une hausse de près de 11 % depuis l’an 2000, conséquence de l’augmentation de l’offre de transport.

2 - une progression des autobus articulés
Destinées à répondre aux besoins capacitaires des réseaux, ils représentent désormais 16 % du parc de véhicules.


3 -  une hausse de l’offre de transports sur fer

Le nombre de rames de métros et de tramways a cru de 34,8 % en dix ans. Métros, trams et systèmes guidés sur pneus représentent 12 % du parc.

4 - un rajeunissement du parc

L’âge moyen est de 7,9 ans sur un panel de 90 réseaux, c’est trois mois de moins qu’en 2012 et un an de moins que dix ans plus tôt.

5 - des bus de plus en plus propres

Les autobus au gazole simple ne représentent plus que 21 % du parc contre 27 % en 2012.
La proportion de "bus propres" poursuit sa progression et s’élève à 79 % du parc de 120 réseaux en 2014 (73 % en 2012).


6 - des véhicules de plus en plus accessibles aux personnes handicapées

Entre 74 % et 94 % des bus sont équipés d'un plancher bas, de palettes d’accès et d'espaces pour les fauteuils roulants.
75 % disposent d’annonces visuelles et sonores des arrêts.


Florence Guernalec


En savoir plus :
Lire

(1) Méthodologie :
121 entreprises (76% des adhérents) ont répondu à cette enquête réalisée par questionnaire en ligne sur le site utp.fr. Le taux de réponse, pratiquement équivalent à celui de l’enquête de 2012, varie selon les réseaux classés par taille d’agglomération.