Le PS, le PC, EELV, le PRG, mais aussi l’UDI et le Modem ont adopté les mesures proposées par Anne Hidalgo pour inciter les Parisiens à troquer leur vieille voiture pour un mode de transport moins polluant, et les jeunes conducteurs à utiliser Autolib’. L’UMP et la conseillère de Paris PG, Danielle Simonnet se sont abstenus.

La délibération prévoit de proposer aux personnes qui renonceraient à leur véhicule polluant, soit de bénéficier d'un an d'abonnement aux transports en commun gratuit (Passe Navigo annuel), ainsi que d'un abonnement annuel à Vélib et d'une offre découverte du service Autolib', soit de pouvoir acquérir un vélo et d'éventuels accessoires de sécurité, tout en bénéficiant d'une offre découverte Autolib'. Le montant de l'aide ainsi accordée pourra atteindre 500 euros pour chaque bénéficiaire. Une enveloppe de 3 millions d'euros est prévue sur la mandature.

La délibération prévoit également d'offrir aux jeunes conducteurs parisiens de moins de 25 ans venant d'obtenir leur permis un abonnement Autolib' à moitié prix, plus un crédit de 50 euros de trajets prépayés.

Ces aides individuelles s’accompagnent de subventions aux copropriétés :
- 50% remboursés sur l’installation d’abris vélos sécurisés (montant plafonné à 2000 euros) ; - 50% remboursés sur l’installation de bornes de recharges électriques (plafonné 500 euros par borne dans la limite de quatre)

Dans la foulée, Anne Hidalgo, a annoncé que la mairie de Paris avait "mis en place quatre groupes de travail avec les grandes communautés d'agglomération autour de Paris", Plaine-Commune et Est Ensemble(Seine-Saint-Denis), Val-de-Bièvre (Val-de-Marne), Grand Paris Seine Ouest (Hauts-de-Seine). L’idée est d’étendre son plan de lutte contre la pollution au-delà du périph’.

Ces mesures d'accompagnement viennent à l'appui des restrictions de circulation annoncées par la mairie le 28 janvier 2015: interdiction des cars et poids lourds les plus polluants en journée à partir de juillet 2015, mise en place à partir de juillet 2016 d'une zone à basse émission, d'où seront progressivement exclus les véhicules polluants.
 Florence Guernalec (avec AFP)

...