C'est la fin du ticket papier pour Azalys, le réseau de la communauté d'agglomération de Blois qui a décidé de basculer intégralement sur un système billettique sans . Cette opération est une des étapes de la restructuration du réseau entamée depuis 2013 et le renouvellement de la délégation de service public à Keolis : simplification de l'offre, nouvelle gamme tarifaire, navette de centre-ville…

Le basculement d'une billetterie papier à une billettique sans , qui a débuté le 2 février 2015, se fera par étapes. La première a consisté à équiper tous les bus de nouveaux valideurs et à envoyer aux abonnés annuels leur carte déjà chargée. A partir du 20 février les abonnés mensuels seront invités à retirer leur carte sans à l'agence Azalys. A partir du 23 février, les tickets papier ne pourront plus être oblitérés et disparaitront donc totalement du paysage Blésois. Toutefois, ils pourront être échangés gratuitement jusqu'au 14 août 2015. Enfin, entre février et avril, ce sont les abonnés scolaires qui recevront leur nouvelle carte sans .

Sans papiers mais payant

Les cartes sont délivrées gratuitement pour les abonnés actuels, mais coûtent 3 euros (en plus du coût de l'abonnement) pour les nouveaux abonnés et 0,15 euro pour le ticket sans rechargeable. Cette nouvelle billettique est interopérable avec celle des autres réseaux de la région Centre. En plus des abonnements Azalys, il est notamment possible de charger un abonnement au réseau de transport Fil Bleu de Tours et, à partir de fin février, des titres SNCF et notamment les titres combinés "Starter" (Bus + train).

Le coût de cette opération, d'un montant de 1,95 million d'euros, est pris en charge par l'autorité organisatrice Agglopolys dans le cadre de son contrat avec Keolis. Cette nouvelle technologie a permis le lancement d'un nouveau titre pour les utilisateurs occasionnels, le Pass 2x1h valable pour deux déplacements d'1 heure.

Robert Viennet