C'est Keolis Downer, co-entreprise de Keolis (51%) et de l'australien Downer EDI (49%), qui exploite le tramway de Melbourne et celui de Gold Coast, qui a réalisé cette acquisition. "La vente s'est faite très rapidement. Nous avons été informés de la mise sur le marché d'ATE fin novembre 2014 et nous avons signé le 10 mars 2015", a expliqué Bernard Tabary, directeur exécutif international de Keolis, lors de la présentation des résultats annuels du groupe.

Fondée en 1974, l’entreprise familiale ATE a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 190 millions de dollars australiens (136 millions d’euros). Basée à Brisbane, ATE dispose d’une flotte de près de 1 000 bus et exploite des lignes urbaines, interurbaines et scolaires dans trois États : Australie-Méridionale (Adelaïde), Australie-Occidentale (Perth) et Queensland (Brisbane). L’entreprise compte aujourd’hui 1600 collaborateurs.

Cette acquisition, qui sera finalisée début avril, "après les approbations d'usage", est la plus importante depuis le rachat d'Effia en 2010, précise le groupe dans un communiqué. Elle marque "la forte volonté de Keolis et de son partenaire Downer EDI d'accroitre leur présence territoriale et multimodale en Australie, un marché stratégique pour le développement et la croissance du groupe", souligne Bernard Tabary. "C'est du bus à l'anglo-saxonne, ça nous rend crédibles pour poursuivre notre développement en Australie et ça nous aidera  pour nous développer dans d'autres pays comme Singapour ou le Moyen-Orient", explique Jean-Pierre Farandou président de Keolis.

Keolis Downer, fondée en 2009, et qui emploie plus de 2 000 collaborateurs transporte 190 millions de passagers par an sur ses réseaux de Melbourne et de Gold Coast.

Robert Viennet