"Le parcours de Pierre Mongin, qui a piloté avec succès la réorganisation en profondeur de la RATP au cours des neuf dernières années, apportera une contribution précieuse à la transformation du groupe", a commenté Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, cité dans du groupe.

La veille de sa nomination officielle au poste de  directeur général adjoint de GDF Suez, Pierre Mongin présentait les résultats 2014 du groupe RATP. Une conférence de presse qui sonne aujourd'hui comme un bilan de son action. Il avait pourtant confié être en pleine négociation pour le renouvellement du contrat de la RATP avec le Stif qui doit démarrer au 1er janvier 2016 pour une durée cinq ans. Et il évoquait son ambition de rafler tous les appels d'offres pour l'exploitation des nouvelles lignes du Grand Paris Express.

Son départ constitue d'autant plus une surprise qu'il intervient moins d'un an après sa deuxième reconduction à la tête du groupe de transport, pour une durée de cinq ans. Lors de son audition au Parlement, Pierre Mongin avait alors expliqué que depuis sa nomination en 2006 à la tête de la RATP, le chiffre d’affaires avait augmenté de 22 % et le résultat net avait été multiplié par 6,5.

Au moment de sa nomination en 2006, il était depuis un an le directeur de cabinet du Premier ministre Dominique de Villepin, dont il est un ancien camarade à l'ENA (promotion Voltaire). Il avait également assumé ces fonctions auprès de M. de Villepin lorsque ce dernier occupait le ministère de l'Intérieur.

Né à Marseille le 9 août 1954, titulaire d'une maîtrise de sciences économiques et diplômé de Sciences Po Paris, le préfet Pierre Mongin a été inspecteur de l'administration, chargé de mission à la direction de la Police nationale (1984-1986).

Il a ensuite dirigé le cabinet d'Yves Galland au ministère des Collectivités locales sous la première cohabitation (1987-1988). Sous-directeur au ministère de l'Intérieur, affecté auprès du préfet de police de Paris (1988-1993), il avait été, pendant la deuxième cohabitation (1993-1995), le chef du cabinet du Premier ministre Edouard Balladur.

Il fut ensuite successivement préfet d'Eure-et-Loir (1995-1999), du Vaucluse (1999-2002) et préfet de la région Auvergne (2002-2004) avant d'intégrer le cabinet de Dominique de Villepin place Beauvau.

Qui va remplacer Pierre Mongin à la tête de la RATP ? Les paris sont ouverts.

(avec AFP)