Cogolin est la principale ville de la communauté de communes du golfe de Saint-Tropez qui en regroupe douze. Aux 55 000 habitants de l'agglomération s'ajoutent chaque année 1,5 million de visiteurs. Face à cette surpopulation, principalement estivale, qui crée d'importants problèmes de circulation et de stationnement, le maire de Cogolin, qui est aussi le président de l'agglomération, Marc-Etienne Lansade, projette de mettre en place un dispositif de scooters électriques (50 cc) en libre-service dès l'été 2015.

Mais auparavant, il doit convaincre l'ensemble des maires de la communauté de communes de Saint-Tropez à Sainte-Maxime de l'intérêt de ce projet dont il a présenté les grandes lignes jeudi 16 mars 2015 lors d'une conférence de presse.

Do you do you Saint-Tropez


Le déploiement de ce dispositif sera confié à CityScoot, un spécialiste du scooter électrique qui a récemment signé un partenariat avec Vinci Park pour proposer des scooters électriques dans ses principaux parkings en France. Les scooters dont le nombre n'a pas encore été précisé, seraient implantés dans des stations de recharge installées sur la voie publique à Cogolin et sur les communes voisines.

Une appli mobile dédiée permettra à l'utilisateur qui le souhaite de localiser les scooters disponibles et le niveau de charge des batteries. A l'image d'Autolib', l'utilisateur pourra emprunter son scooter à une borne et le laisser à une autre. Il pourra même s'il le souhaite recharger son deux-roues à son domicile sur une simple prise 16A. Le niveau des tarifs n'est pas encore connu, mais l'inscription au service sera gratuite et se fera en cinq minutes sur internet, indique un communiqué de Cogolin. Les scooters ont une autonomie de 60 à 80 kilomètres.

Robert Viennet