Le nombre de passagers transporté a baissé de 5,9 millions en 2013 à 5,5 millions en 2014. Résultat, le chiffre d’affaires est en baisse de 6,8% à 340 millions d’euros contre 365 millions l’année précédente. Principal responsable ? Les travaux de modernisation effectués sur certaines routes, en particulier la liaison Paris-Genève qui accuse une baisse de 10% du trafic.

En revanche, le nombre de voyageurs sur Paris-Lausanne est en hausse de 11% et Paris-Bâle de 9%. Selon la compagnie, les lignes Paris-Zürich et Paris-Bâle atteignent d’ailleurs 54% de part de marché, dépassant celle du transport aérien. Les premiers résultats enregistrés sur les deux premiers mois de l’année 2015 montrent que la nouvelle desserte Lille-Genève, lancée en décembre 2014, est utilisée le week-end et pendant les vacances scolaires, et a séduit plus de 16 000 voyageurs.

Pour fidéliser sa clientèle, TGV Lyria mise sur le service client, le confort et la rapidité. A partir du 13 décembre 2015, la liaison Paris-Genève s’effectuera en moins de trois heures (2h58), une attente forte des voyageurs, en particulier de la clientèle business.
La compagnie achèvera à la fin de l’année la rénovation de ses 19 rames, et mettra l‘accent sur la propreté avec la mise en place avant l’été d’un nettoyage à bord en parcours.
Enfin, le personnel de restauration, doté d’un nouvel uniforme, a reçu une formation ciblée sur la relation client.

TGV Lyria va mettre en place un baromètre annuel pour mesurer la satisfaction des voyageurs en continu. Des questionnaires post-voyage en ligne seront également proposés tout au long de l’année.

Florence Guernalec